blablabla
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 what the hell are you doing here ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ash'
avatar
Admin

Messages : 776
Date d'inscription : 01/01/2012
Localisation : blablablablablabla

MessageSujet: what the hell are you doing here ?   Lun 10 Sep - 20:23

❝ what the hell are you doing here ? ❞


« De retour chez moi. Jamais je n'aurai cru ça possible. Non vraiment. Une demi année. Ca faisait presque la moitié d'une année que les Jeux de la faim étaient terminés. Six mois que tout Panem avait vu mourir vingt-neuf de leurs enfants à la télévision. Et ça faisait trois mois que le district treize avait fait l'annonce des tributs sauvés, sans pour autant préciser lesquels. Moi je le savais. J'étais l'une d'entre eux. Catalina, Ever, Zoé, Eglenver, Owen et... Finley. Finley, celui qui m'avait tuée. Celui qui avait lancé son couteau droit dans mon cœur. Sept. Nous étions sept à avoir été sauvés. On ne nous avait pas encore expliqué pourquoi, ni quel serait notre rôle exact, mais il était certain que nous n'avions pas été ramassé pour la décoration. La plupart d'entre nous avaient virés fous. Ou amnésiques. Le treize ne pouvait rien faire de nous tant que nos corps et nos esprits n'étaient pas réparés. Et il était clair que l'un n'allait pas sans l'autre. Pour ma part, j'avais eu droit à la camisole pendant un moment, mais finalement, je m'étais calmée. J'avais pas trop eu le choix à vrai dire. Miléna m'avait assez prévenue, du fait que je ne risquais pas de sortir si j'agissais comme une imbécile avec tout le monde. D'ailleurs elle avait disparu pendant un moment Miléna, ils m'avaient dit qu'elle était morte, qu'il était inutile d'espérer la revoir un jour. Mais j'avais toujours refusé d'y croire. C'était tout simplement impossible, Miléna, morte... Quelle drôle d'idée. Cette femme était pire qu'un cafard. Même une explosion nucléaire n'en serait pas venue à bout. Bon d'accord, c'était largement exagéré, mais c'était ma vision des choses. Et j'avais eu raison de ne pas croire à sa disparition. Raven et Cray l'avaient ramenée. En piteux état, certes, mais vivante. Elle était restée dans le comas un moment, et je venais prendre des nouvelles tous les jours. A son réveil, je lui avais fait part de ma décision de me joindre aux soldats du treize, et bizarrement, elle avait appuyé mon choix. Ca faisait deux mois maintenant.

Les entraînements m'étaient plus que bénéfiques. Ils me permettaient de sortir de ma torpeur, et de cette routine singulière qui s'était imposée d'elle même au fil du temps. Je me sentais de nouveau entière, et j'avais enfin le sentiment que j'allais pouvoir être utile. Et surtout, j'allais enfin pouvoir mettre le nez dehors sans avoir besoin d'être suivie par un chien de garde en permanence.

Aujourd'hui était une journée un peu spéciale. Je sortais pour ma première mission officielle. Certes, j'avais toujours le statut de recrue, mais ils avaient besoin de moi pour cette fois. J'allais servir de guide à l'équipe, puisque l'objectif se trouvait au district neuf, soit l'endroit où j'avais grandit. En temps normal, ils se seraient passés de moi, mais je soupçonnais Miléna d'y être pour quelque chose. Nous étions une petite dizaine à participer à cette mission, Alaric, moi, un dénommé Ezra et une autre fille à l'air peu commode répondant au prénom de Tanya, et d'autres que je ne connaissais pas. Notre but était simplement de prendre contact avec certains rebelles à la Centrale, et également de fournir quelques denrées de contrebande. Rien de bien palpitant, et pourtant je ne pouvais m'empêcher de trépigner d'impatience à l'idée de retourner chez moi. Pour le voyage, on nous avait affrété un petit hovercraft. Pendant le voyage, je leur avait fait un plan détaillé de la Centrale et de ses alentours, leur expliquant quels passages étaient les plus faciles d'accès, ou encore ceux qu'il fallait éviter en cas de pépin. Cet endroit, je le connaissais comme ma poche pour y avoir passé des journées entières.

L'hovercraft se posa dans une clairière à l'écart, loin des zones de chasse et, tandis que nous déchargions les caisses à apporter à la Centrale, Ezra s'approcha de moi avec un air un peu désolé. Oh je me doutais bien de ce qu'il allait dire, mais j'avais tout de même gardé l'espoir de les accompagner. « Tu vas devoir rester là toi. » dit-il de sa voix traînante. Je le regardais en haussant un sourcil et en haussant les épaules. « Sérieusement ? Quel dommage, moi qui comptait arriver dans la Centrale et crier : 'Surpriiiiise ! C'est moi les gars en fait je suis pas morte ! Ah sympa ta coupe de cheveux Darren !', je suis vraiment déçue tiens ! » répondis-je sarcastiquement en mimant chaque geste qui aurait pu accompagner cette phrase de manière exagérée au possible. Le quarantenaire leva les yeux au ciel en soupirant, avant de retourner vers les autres. « Bon les gars, on avance avec les premières caisses, quant à vous deux, vous restez là. » nous lança-t-il à Alaric et moi. Je soupirais en m'asseyant sur un arbre mort. Ca me tuait d'être là, si proche de chez moi et de ne même pas pouvoir aller y faire un tour.

Le jour déclina rapidement, et notre petit groupe n'avait pas cessé ses allez-retours. Pour ma part, je m'étais royalement embêté. Nous étions censé repartir à la nuit tombé, mais le groupe de Tanya nous avait contacté pour nous prévenir d'un léger contretemps. Ils étaient coincés chez des partisans rebelles. Ils avaient dû s'y cacher après avoir faillit se faire prendre par les Pacificateurs, du coup ça nous obligeait à les attendre ici jusqu'au lendemain. Intérieurement, cela me faisait plaisir. Non pas à cause du fait qu'ils aient risqué leur vie, mais plutôt à cause de celui que je profiterai de la nuit pour aller faire un tour dans mon ancienne maison. Enfin, maison était un bien grand mot. Et puis, ils n'avaient pas besoin d'être au courant, un allez-retour ça serait vite fait. Juste pour récupérer quelques affaires auxquelles je tenais tout particulièrement. Après le repas, on s’entraîna au lancé de couteau avec Alaric, prenant un pauvre arbre innocent pour cible. Petit à petit, les membres de notre groupe commencèrent à aller dormir dans l'hovercraft. Nous n'allions pas passer la nuit dehors tout de même. Pas avec ce froid polaire. Pour ma part, je prétextais une envie de me dégourdir les jambes avant d'aller dormir. Après tout, le voyage jusqu'à chez moi allait me prendre dix minutes maximum. D'ici une petite heure je serai revenue. J'enfonçais mes mains dans mon blouson, et commençais à courir. Fort heureusement pour moi, il recommençait à neiger, ça allait couvrir mes traces. Je contournais la barrière jusqu'à cet arbre dont les branches passaient au dessus. J'escaladais, et me laissais tomber de l'autre côté, me réceptionnant avec souplesse sur mes deux pieds. J'avançais avec prudence entre les maisons de bois, jusqu'à arriver devant la mienne. Abandonnée.

Je passais par la fenêtre de derrière, n'ayant malheureusement pas la clef sur moi. Et mieux valait éviter de passer par l'entrée, au cas ou. Une fois à l'intérieur, j'allumais ma lampe torche et jetais un regard nostalgique autour de moi. Rien n'avait bougé. Si ce n'était que Blackbeard n'était plus là. Julian m'avait une fois dit que c'était Nolan qui l'avait récupéré. Un vague sourire éclaira mon visage. Instinctivement, je me dirigeais vers ma chambre. Je l'avais toujours trouvée lugubre, mais là encore plus que d'habitude. Je posais ma lampe sur le sol, dirigeant le faisceau lumineux vers le lit. Lit que je fis ensuite glisser de quelques mètres avant de m'agenouiller sur le plancher. Là, je retirais une planche cassée que je posais sur le côté, laissant apparaître une boîte métallique. Je la pris délicatement et la déposais face à moi. A l'intérieur, toutes ces choses qui avaient pu compter pour moi, et que j'avais pris l'habitude de mettre en sûreté chaque fois que je partais de la maison. Le collier de ma mère, le couteau de chasse de mon père, une lettre de Jeremiah. Sa dernière. Tant d'objets qui pouvaient paraître anodins mais qui avaient une valeur sentimentale pour moi.

Un bruit sourd me fit relever la tête. Il y avait quelqu'un près de la maison. Merde ! Je refermais la boîte que je fourrais dans mon sac à dos. La lampe ! Je me précipitais pour la récupérer et l'éteindre. Nouveau bruit. Quelqu'un était dans la maison. Dans la pièce à côté. J'étais coincée. Je me redressais et avançait furtivement juste à côté de la porte, essayant de voir de qui il s'agissait. Je ne voyais rien, il faisait trop sombre. Juste une silhouette. J'inspirais et sortis mon revolver, peut-être que j'allais devoir tuer cette personne avant de fuir. Il arrivait ici, il savait que j'étais là. Au moment où il pénétrait dans la chambre je le poussais brusquement contre le mur en face, dos à moi, mon arme braquée contre sa tête. « J'espère pour toi que tu as une bonne excuse pour te trouver ici ! » sifflais-je entre mes dents. Je ne savais ni de qui il s'agissait, ni ce qu'il venait faire là, mais il avait visiblement mal choisi son jour. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://icq-test.bb-fr.com
 

what the hell are you doing here ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Hell Pix vous salue
» Porcelain Heart. "Hell is empty and all the devils are here"
» We are each our own devil, and we make this world our hell.
» Hell I''m MissGum ! #
» HELL'S ANGELS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Two Steps From Hell :: Post-Jeux-