blablabla
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 A girl can do what she wants to do ▬ GEN&KATE (abandonné)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ash'
avatar
Admin

Messages : 759
Date d'inscription : 01/01/2012
Localisation : blablablablablabla

MessageSujet: A girl can do what she wants to do ▬ GEN&KATE (abandonné)   Ven 4 Mai - 10:05



« Comme j'avais pu le prévoir, la soirée se montrait particulièrement longue et ennuyeuse. Ma seule consolation au cours de cette soirée, avait été ma rencontre avec une jeune fille ayant à peu près mon âge, et venant du district 10. Elle s'appelait Genesis, avait été placée à la même table que moi, et je voyais bien qu'à son air presque désespéré, elle était tout, sauf ravie de se trouver ici. Pour être exactement dans la même situation qu'elle, je savais ce qu'elle pouvait ressentir. D'ailleurs, avec elle, le courant était passé tout de suite, et pour l'occasion, j'avais même laissé de côté ma partie 'antipathique', qui ne peut supporter personne. Et puis à force de parler avec elle, j'avais plus ou moins appris quelques choses sur elle, et l'endroit d'où elle venait. Le district de l'élevage. Je ne saurai plus dire comment, mais le sujet de conversation a dérivé sur le Capitole, et nos opinions plus que communes à son sujet. Bien entendu, en parlant de la sorte, on avait fait en sorte de baisser la voix histoire de ne pas trop attirer l'attention sur nous. De fil en aiguille, elle m'avait confié que sa mère avait été exécutée quand elle était petite, et moi, dans un soucis d'équité, je lui avais avoué que c'était également le cas de mon père, bien que ça soit beaucoup plus récent. Nous avons du stopper nos messes basses quand certains hôtes du Capitole vinrent s'assurer que la soirée se passait bien. Ils posèrent beaucoup de questions, et restèrent un peu trop longtemps à mon goût. Genesis s'excusa auprès de la table, et se leva pour partir je ne sais où. J'ai d'ailleurs hésité à l'imiter. Malheureusement pour moi, je ne réagit pas assez rapidement, puisqu'un jeune homme vivant à la capitale vint m'aborder. Je le trouvais tout simplement ridicule dans sa tenue bleue turquoise, associée à la couleur de sa peau. Il essayait sûrement de se montrer charmant lorsqu'il compara la couleur de son costume à celle de mes yeux, mais pour être tout à fait honnête, son attitude m'exaspérait au plus haut point. Je souriais parfois à une de ses remarques, mais c'était plus pour suivre le conseil de l'équipe de préparation, et éviter de m'attirer des ennuis.

Au bout d'un moment qui me parut être une éternité, le jeune homme s'en alla flirter avec une autre donzelle, peinte en cyan. A son départ, je ne pu retenir un soupir de soulagement. J'attrapais une coupe de champagne sur le plateau d'un serveur qui passait juste à côté de moi, et bu le breuvage d'un seul trait, pour en reprendre un second et exécuter le même rituel trois fois de suite. Peut-être n'aurais-je pas du. En effet, la tête me tourna quelque peu après ça, et je manquais de justesse la chute en me rattrapant à un individu lambda. Je déambulais dans la salle de réception, regardant les gens autour de moi? Je trouvais assez intéressant de voir les gens des différents districts, la manière dont chacun s'exprimait, se tenait. Certains étaient totalement typés, et on pouvait sans hésitation aucune dire que untel venait du 02, truc du 07... Mais en fait, j'essayais tout simplement de trouver un visage amical, n'importe qui. C'est alors que je suis tombée sur l'autre invitée du district 10, qui se morfondait dans son coin. Je me suis littéralement laissée tomber sur la chaise à côté d'elle, toujours un peu étourdie par le verre de champagne. Et me voilà de nouveau engagée dans une conversation anti-Capitole. Une chance pour moi que cette jeune fille partageait mes opinions, sans quoi j'aurai pu avoir des problèmes. Il ne faisait aucun doute que si j'avais été habituée à l'alcool, j'aurai mieux su me tenir, et que j'aurais très certainement évité de déballer ainsi ma vie mais bon... Je n'étais pas censée savoir que la boisson aurait cet effet sur moi. Je ne compte même plus le temps que j'ai passé avec elle. Pour finalement apprendre qu'elle aussi avait vu son père être exécuté, et que sa soeur était morte durant les soixante-et-onzièmes Jeux. Les mêmes Jeux dont Nolan était sortit vainqueur. D'ailleurs, en parlant de lui, ou se cachait-il ? C'était plus fort que moi, je ne pouvais m'empêcher de le chercher des yeux dans la salle, sans grand résultat. Avait-il décidé de mettre les voiles avec une de ces pimbêches ? Cette simple pensée me retourna le coeur, et je la chassais en secouant la tête. Peu à peu, je sentais l'effet du champagne s'estomper, et mon esprit retrouva lentement sa clarté d'antan. Finalement, j'aimais bien Ever aussi. Qui l'eut cru ? Moi, l'associable de service, qui n'adressait la parole qu'à très peu de gens dans mon district, je m'étais trouvée deux amies dans la même soirée? C'était étrange, à croire que c'étaient les gens du district 09 qui me dérangeaient au final.

Je m'excusais auprès d'Ever, et demandais les toilettes en me frottant les tempes. Le bruit ambiant devenait insupportable, et j'avais un mal de crâne abominable. Il me fallait prendre l'air au plus vite. D'ailleurs, je pensais même repérer une ou deux sorties lors de mon escapade à la salle d'eau. En fait, tout ce que je réussis à voir, ce fut d'autres invités dans les couloirs, et Nolan un peu plus loin. Et toujours pas seul. Avec... Hein ? Genesis ? Et vu la manière qu'ils avaient de se parler, ce n'était visiblement pas la première fois. Je fronçais légèrement les sourcils, mais continuais mon chemin. Arrivée aux toilettes, je ne pu m'empêcher de lâcher un juron à l'encontre du Capitole et de ses conditions de vies. Non mais sérieusement, la taille de cet endroit dépassait celle de ma vieille bicoque. J'ouvris l'arrivée d'eau d'un évier, et me passais un bon coup sur le visage. Dieu que ça faisait du bien. Je contemplais quelques instants mon reflet dans l'énorme miroir face à moi. La fille que j'y découvris... Ce n'était tout simplement pas moi. Non, cette fille maquillée en bien habillée en face de moi, ne pouvait être... Comment est-ce que j'avais pu en arriver là ? Me laisser pouponner par ces gens... Je leur avais littéralement offert mon corps sur ce coup là, ils s'étaient bien amusés. Trouvant l'endroit un peu plus calme que dans la salle, je décidais tout simplement d'y prolonger mon séjour. Après être sortie de ma rêverie, je m'étais retrouvée contre le mur de marbre froid, et je m'étais lentement laissée glisser au sol, tout en ramenant mes jambes contre moi, et prenant mon visage entre mes mains. Ainsi, je pouvais essayer de combattre mon mal de tête, et réfléchir à ce qui était en train d'arriver à tête reposée. Il fallait que je trouve un moyen de fausser compagnie à tous ces braves gens. Je ne voulais pas rester là. D'ailleurs, j'étais tellement perdue dans mes pensées, que je n'avais même pas fait attention à l'entrée d'une autre personne dans la pièce. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://icq-test.bb-fr.com
ash'
avatar
Admin

Messages : 759
Date d'inscription : 01/01/2012
Localisation : blablablablablabla

MessageSujet: Re: A girl can do what she wants to do ▬ GEN&KATE (abandonné)   Ven 4 Mai - 10:06


Extravagant était surement le mot qui décrivait les habitants du Capitole. Tous vêtus étrangement, il portait une seule et unique couleur chacun, couleur qu'il portait de la tête aux pieds. Bien sûr, j'avais déjà vu quelques personnes qui vivaient ici, au Capitole, mais jamais autant dans la même pièce et jamais en ... chair et en os, disons. Certains étaient intimidant dans leur costume plus ou moins ridicule, alors que d'autres n'en menait pas très large affublés d'innombrable bouts de tissus, froufrous inutiles. Les habits de l'un des invités me firent même songé à un clown, quoique, je n'avais jamais vraiment vu de clown, mais c'était surement le mot le plus approprié pour décrire l'homme assit une ou deux tables plus loin. En entrant dans la salle de réception je m'étais plus à observer les gens qui étaient présents, autant les invités des districts que les habitants ou même encore les habitants de la capitale de Panem. Observer, analyser, repérer ... Je détestais me trouver en terrain inconnu et c'est précisément là où je m'étais retrouvé grâce à la '' générosité '' immense de ce cher président Snow. J'avais d'ailleurs beaucoup de difficultés à imaginer que ce dernier ne veuille que nous faire plaisir en nous offrant ce repas. Cette petite soirée cachait certainement quelque chose de plus gros de plus ... déplaisant et mon malaise était grandissant quant à ma présence en ses lieux. J'avais la nette impression de me sentir piégé. En déambulant dans les couloirs du gros édifice dans lequel je me trouvais j'avais pu apercevoir un ou deux pacificateurs et mon petit doigt me disait qu'il n'était pas là QUE pour assurer la sécurité des dirigeants et de leurs invités ... Mais qu'importe, je ne pouvais y faire grand chose, je me voyais mal me lever debout sur la table, y sauter à pied joint avant de finalement crier haut et fort « Sauvez-vous ! Il nous berne ! ... Et une dernière chose : À bat le Capitole » Non, en agissant ainsi je signerais surement mon arrêt de mort et peut-être même par la même occasion celui d'Ever, de Kathleen et de Nolan. Oui, je savais plus ou moins que ces derniers n'étaient pas plus fous que moi du pouvoir en place et qui sais, peut-être aurait-il décidé - en me voyant agir de la sorte - de faire à leur tour un geste envers le Capitole ... Non, c'était beaucoup trop risquer et insensée. J'avais beau être légèrement, bon d'accord, un peu trop, impulsive, je n'étais pas non plus une idiote.

Enfin, pour revenir à la soirée et à ses invités ... Kathleen, parlons-en de Kathleen. Je venais juste de faire sa connaissance et lorsqu'elle s'était pointée à notre table - oui, la table que l'on nous avait assigné - elle ne semblait pas plus emballer que moi de se retrouver à ce repas, si ce n'est encore plus embêté que moi de devoir ce coltiner ses riches imbus d'eux-mêmes. Son détachement face à la fête et son ''dégoût'' évident envers le Capitole m'avait bien plût et étant assise l'une à côté de l'autre nous nous étions rapidement mise à parler ; de notre passée, notre provenance, notre opinion sur le Capitole, etc. J'avais d'ailleurs appris qu'elle était native du district 09 et que son père, tout comme ma mère, avait, lui aussi, été exécuté, puis évidemment la discussion qui était en partie diriger contre le Capitole c'est poursuivi provoquant chez moi une profonde haine qui devait pouvoir se lire dans mes yeux. Oui je haïssais profondément le Capitole ... Je détestais le pouvoir qu'il possédait sur nous, sur nous tous et Kathleen semblait partager ma haine. Évidemment, c'était plutôt risqué de parler ainsi dans un lieu appartenant au dirigeant et lors d'une soirée organiser par ces derniers, c'est pourquoi nous avons rapidement baissé le ton avant de nous faire interrompre par un ou deux hôtes du Capitole. Ces derniers tous plus exaspérant les uns que les autres. Ils ont d'ailleurs tôt fait de me taper sur les nerfs et je n'ai pus les supporters que quelques minutes avant de finalement craquer. M'excuser - auprès de Kathleen surtout - je me suis rapidement levée de table avant de me diriger vers un coin de la pièce où, j'espérais, ne pas être dérangée par un autre énergumène. Malheureusement ma cachète ne devait pas être la plus discrète, car je me suis rapidement fait repérer par quelqu'un qui m'a étrangement surpris. Nolan ... Je ne l'avais pas revu, depuis si longtemps et sa présence ma fait du bien. J'avais d'ailleurs été surprise de découvrir les cicatrices qui vrillaient son visage et ce dernier m'en avait un peu parlé. Nous avions discuté, un bon moment, avant que du coin de l'oeil j'aperçoive Kathleen se diriger vers les toilettes. Elle aussi m'avait vu et son expression m'avait surprise. Quelque chose clochait, je ne savais pas quoi, mais quand elle avait posé les yeux sur nous son regard avait changé. Énormément curieuse j'étais resté quelques minutes de plus avec Nolan avant de m'excuser auprès de lui et de le quitter le sourire aux lèvres.

Réfléchir, maintenant je devais réfléchir. J'étais extrêmement curieuse, mais aussi un peu trop distraite et j'avais rapidement oublié la direction prise par la brunette du neuvième district. Les mains sur les oreilles pour boucher le bruit aux alentours je cherchais à l'intérieur de mes souvenirs, puis la direction qu'elle avait empruntée me revint assez vite. Les toilettes, voilà ! Ne connaissant absolument pas les lieux je dus me résoudre à demander de l'aide à l'une des personnes qui semblait familière avec la salle de réception et je fus contraint de rester quelques minutes avec cette personne toute teinte de ... mauve ? C'était fou comme les gens du Capitole était bavard. Le silence, il ne connaissait pas ? Poussant de temps en temps un soupir je fus de nouveau libre, alors que la femme teinte de mauve me quittait pour aller à la rencontre de son mari teint en ... vert ? Décidément, je ne comprenais rien à la mode et la dame teinte de mauve me l'avait bien fait comprendre avec le regard qu'elle m'avait lancé en regardant mes habits. Bref, me dirigeant vers les toilettes je poussai doucement la porte de ces dernières avant d'apercevoir Kathleen sur le sol, ses jambes ramener contre son corps. N'y tenant plus, je m'accroupis à ses côtés voulant savoir ce qui la tracassait. « Ça va ... ? » dis-je d'une voix douce que je ne me connaissais pas.

[Bon, simplement pour pas que l'on soit complètement perdue - ou peut-être simplement moi xD - Notre tentative de fuite est un échec, c'est évident et donc on revient assez rapidement et brutalement à notre table. Si le président Snow, ou autre PNJ décide d'apparaître sur les topics de groupes, on a qu'à dire que sa se déroule après notre tentative de fuite non ? ... Je suis pas clair du tout xD]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://icq-test.bb-fr.com
ash'
avatar
Admin

Messages : 759
Date d'inscription : 01/01/2012
Localisation : blablablablablabla

MessageSujet: Re: A girl can do what she wants to do ▬ GEN&KATE (abandonné)   Ven 4 Mai - 10:06



« Quand je m'étais retrouvée face à ce miroir, avec cette parfaite inconnue qui se mouvait en même temps que moi, j'avais bien eu envie de lui lancer n'importe quoi au visage. La voir disparaître, et rentrer chez moi. Au moins, là où je me trouvais -par terre- je ne la voyais plus en train de me narguer, ou en train de tenter de m'imiter vainement. Immobile, le visage dans les mains, j'aurai pu passer pour morte si on était passé à côté de moi sans faire attention. Comment décrire ce qui était en train de m'arriver ? Horrible ? Oui, cela me paraissait être un qualificatif tout à fait adéquat à mon actuelle situation. A l'instant, je me posais et me reposais encore et toujours la même question. Que diable foutais-je dans un endroit pareil ? J'avais l'impression de jouer à la gentille petite marionnette, aux mains de ces énergumènes du Capitole. Ces gens si arrogants et vaniteux, se croyant supérieurs en intelligence et en puissance. D'accord pour le dernier. Et c'était pour cette unique raison qu'ils étaient encore là. Ils tenaient les districts à la gorge, exécutant chaque année vingt-trois de leurs enfants, n'hésitant pas à abattre de pauvres personnes un peu trop gênantes pour eux, et ce, devant leurs familles. Comme je les haïssais, ces clowns multicolores. Comme je voudrais tous les voir dans l'arène, à la place de nous autres, enfants condamnés à une existence misérable. Je ne m'en rendais pas compte sur le moment, mais je serrais tellement la mâchoire en pensant à tout ça, que quand vint le moment de la relâcher enfin, une douleur fulgurante traversa mes mandibules et mes dents. J'avais beau me repasser les cours d'histoire dans un coin de ma tête, je ne comprenais toujours pas ce que nous avions fait pour mériter un traitement pareil. Aussi inhumain et bestial. Je ne comprenais pas pourquoi ces gens prenaient du plaisir à nous voir nous entre-tuer chaque année. Et, si les rôles étaient inversés, nous délecterions nous autant qu'eux, à les voir souffrir dans ces maudites arènes ?
Peu à peu, je me sentais plus calme et plus apaisée que lors de mon arrivée ici. Ma respiration avait reprit un rythme à peu près normal, et les battements de mon coeur également. Dans la salle de réception, je m'étais vraiment sentie mal. Je me doutais que le champagne y étais pour quelque chose, mais à mon humble avis, cela ne devait pas être l'unique raison. Je n'avais jamais été très à l'aise en public, et à bien y réfléchir, me retrouver dans une salle close, entourée d'inconnus, c'était la première fois que ça m'arrivait. Je n'aimais tout simplement pas qu'il y ait trop de monde autour de moi. A chaque instant, j'avais la sensation de suffoquer, et à tout moment, j'avais le sentiment, que je pouvais tomber, sans que personne ne se bouscule pour me venir en aide. Je ne me sentais pas en sécurité au milieu d'une masse de gens, et j'avais horreur des espaces clos. Moi, ce que j'aimais par dessus tout, c'étaient les grands espaces, là où on pouvait respirer, et où on se sentait vivant. Pas une salle de réception du Capitole.
Mon malaise passé, je restais toujours aussi immobile, prenant de grandes inspirations pour me calmer. Quand soudain ; « Ca va … ? » me demanda une voix qui sembla si lointaine sur le moment. Je sursautais, et relevais précipitamment le visage, persuadée qu'on venait me chercher à cause de mon absence à la table. Ce ne fut que quand je vis Genesis que mon cerveau sembla enfin capter la question posée quelques secondes plus tôt. Je me passais une main dans les cheveux, et adressais un sourire léger à la jeune fille. « Oui... Je... C'est juste que j'aime pas trop la foule, j'avais besoin de me changer les idées... » lui répondis-je sincèrement. J'allais me relever, quand deux femmes entrèrent dans les sanitaires, et se jetèrent précipitamment dans les cabines de toilettes les plus proches. Curieuse, je penchais légèrement la tête, mais me ravisais quand j'entendis le bruit caractéristique de quelqu'un qui vomit tout le contenu de son estomac. Je lâchais une grimace de dégoût, et me redressais. « Mais je crois qu'il va me falloir trouver un autre endroit. C'est trop... Malsain ici. » soupirais-je en essayant d'effacer l'expression écœurée de mon visage. Les gens du Capitole étaient décidément de drôles de phénomènes. J'avais entendu dire que ce genre de rituel, était pour ensuite retourner manger les plats non goûters. Tout bonnement ignoble. Je fixais Genesis d'un air désespéré. « Faut vraiment que je parte d'ici. » lui dis-je alors, sur le ton de la confidence. Eh oui, mieux valait faire attention aux oreilles indiscrètes. J'avais dit 'je', pour ne pas directement mêler Gen à mon plan d'évasion, ne souhaitant pas lui attirer d'ennuis. Mais tout de même, je devais avouer qu'intérieurement, je souhaitais qu'elle m'accompagne, n'ayant aucune envie d'être seule si je me faisais attraper. Soudain, je me demandais où aller. Je ne connaissais pas l'endroit dans lequel nous étions, et on prenait le risque de se perdre et de s'attirer les foudres des Pacificateurs en explorant les zones non ouvertes au public. Et alors ? Si j'avais envie de m'aventurer dans les quartiers des grosses pointures ? De fouiner et d'essayer de découvrir la vraie raison de notre présence ici ? Quel mal pouvait-il y avoir à ça ? La curiosité faisait partie de ce qui causerait ma perte, c'était certain. Mais en attendant, la tentation, était trop forte. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://icq-test.bb-fr.com
ash'
avatar
Admin

Messages : 759
Date d'inscription : 01/01/2012
Localisation : blablablablablabla

MessageSujet: Re: A girl can do what she wants to do ▬ GEN&KATE (abandonné)   Ven 4 Mai - 10:06


Lorsque j'avais poussé la porte des toilettes, voir ainsi Kathleen assise sur le sol, replier sur elle-même, m'avait d'abord fait mal au coeur. Chose que je n'avais pas immédiatement compris. La première question à s'être imposée à mon esprit était des plus simples : Pourquoi ? Oui. Pourquoi donc, avais-je été si ébranlée de voir quelqu'un, que je connaissais à peine, en si ... mauvaise posture. Peut-être étais-ce le fait de ne pas être habitué à m'attacher aux gens, peut-être n'étais plus réellement habitué à me préoccuper de quelqu'un ... Bien sûr, il y avait Ever, la charmante Ever. Jeune fille de mon district avec qui je m'étais lié d'amitié, mais outre elle, personne ne comptait vraiment à mes yeux. Certes, il y avait des gens qui allaient et venait, mais ce n'était pas la même chose. C'était différent tout simplement et quand mon coeur c'était serré à la vu de Kathleen dans une telle position, j'avais presque eu envie de prendre mes jambes à mon coup et de fuir. Je me surprenais moi-même, il faut dire que j'avais rapidement apprécié Kathleen, d'abord pour nos nombreux points en commun, puis grâce à son caractère ... mais m'attacher à ce point à elle. Le plus dur dans cette révélation était de savoir que je ne la reverrai surement pas de sitôt. Au diable les différents districts me surpris-je à penser. En fait, nos deux district n'étaient pas bien éloignés l'un de l'autre, mais je préférais tout de même éviter les voyages clandestins, chose qu'Ever faisait parfois en allant se promener en forêt. Je l'avais quelques fois accompagnés, sans pour autant franchir les limites qui séparaient les districts ...

Enfin, c'est chassant ses nombreuses pensées de ma tête que je m'étais accroupis aux côtés de la brunette dans l'espoir de savoir ce qui avait bien pu la mettre dans un tel état. Pas qu'elle était dans un état des plus pitoyable, mais bon. Lorsqu'elle sursauta suite aux paroles que j'eus prononcé je ne pus m'empêcher de sursauter à mon tour, surprise de cette réaction. Je n'avais pourtant pas été des plus subtiles, d'autant plus que nous étions les seules dans la petite - enfin, elles étaient vachement grande ses toilettes - pièce. Peut-être c'était-elle tout simplement perdu dans ses pensées, comme moi la majorité du temps ... J'avais un esprit parfois complexe, je dois l'avouer. « Oui... Je ... C'est juste que j'aime pas trop la foule, j'avais besoin de me changer les idées... » Sa voix, me fit à nouveau réagir et je relevai la tête de façon à observer ses réactions. Je devais dire que je la comprenais plutôt bien, étant dans la même situation qu'elle. Bon, ce n'était pas que je n'aimais pas la foule en général, mais la foule du Capitole, elle m'horripilait et je finirais bien par craquer à un moment ou un autre de la soirée, ça, c'était certain. « Oui, je vois ce que tu veux dire. » En prononçant ses mots, j'avais laissé échapper un soupir d'exaspération, car oui, toute cette agitation qui régnait m'exaspérer vraiment beaucoup.

Un peu pour appuyer mes dires, une jeune femme pénétra dans la pièce afin ''d'accomplir'' ce fameux rituel dont tous les ... Capitoliens (?) raffolaient. Se faire vomir pour manger, encore et encore sans jamais vraiment s'arrêter. Ne connaissais donc-t-il pas la famine ceux-là ? Non. En fait, ma question était des plus stupides. C'était ÉVIDENT, qu'ils ne connaissaient pas le manque de nourriture ni la famine qui pouvait régner à l'intérieur des districts. « Mais je crois qu'il va me falloir trouver un autre endroit. C'est trop... Malsain ici. » Ces paroles furent prononcés comme pour renforcer le dégoût que j'éprouvais déjà pour la jeune femme aux cheveux bleus, qui était enfermer dans l'une des cabines cabine de toilette. Ne voulant pour rien au monde la contredire je me remis debout, attendant un peu que mes jambes engourdies redeviennent ''normal'' « Faut vraiment que je parte d'ici. » Cette façon qu'elle avait eu de prononcer cette phrase sur le ton de la confidence m'avait mis la puce à l'oreille et je me doutais un peu de ce qu'elle avait l'intention de tenter. Sans vraiment y croire, je devais avouer que j'étais totalement partante et que j'y avais même pensé plus tôt dans la journée. En fait, y aller à deux seraient peut-être un avantage ... ou un désavantage, mais je préférais m'embarquer dans cette tentative de fuite avec quelqu'un plutôt que seule. Hochement pensivement la tête de bas en haut je lui répondis finalement par l'affirmative, sur le même ton de confidence qu'elle avait utilisé plus tôt. « Alors, nous sommes deux à devoir absolument partir. » Un sourire confiant illumina mon visage et je jetai un dernier coup d'oeil à la femme qui sortait finalement des toilettes.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://icq-test.bb-fr.com
ash'
avatar
Admin

Messages : 759
Date d'inscription : 01/01/2012
Localisation : blablablablablabla

MessageSujet: Re: A girl can do what she wants to do ▬ GEN&KATE (abandonné)   Ven 4 Mai - 10:07



« Pendant quelques instants, toute mon attention fut accaparée par ces deux femmes venues rendre leur repas. Le temps qu'elles passèrent dan la cabine des toilettes me sembla être une éternité. Finalement, je me concentrais sur la rousse à mes côtés. « Alors, nous sommes deux à devoir absolument partir. » me répondit-elle presque naturellement, affichant ensuite un sourire confiant. Je la fixais un instant, la bouche légèrement entre ouverte, surprise et décontenancée par son attitude. En parlant de mon envie d'évasion, j'avais la quasi-certitude que Gen se serait interposée, et qu'elle m'aurait carrément traitée de folle dingue, limite je ne lui en aurai pas voulu de me foutre une tarte en pleine figure. Peut-être même aurait-elle réussit à me faire entendre raison e n me démontrant par a + b que mon inconscience était aberrante. Mais non, à la place de ça, elle alla dans mon sens. Finalement, la distance entre les districts ne pourrait jamais endiguer ce sentiment d'injustice et de suffocation qu'on ressentait tous plus ou moins. Après quelques secondes passées à réévaluer les risques que comportaient une telle aventure, je me dis tout simplement que si on ne tentait rien, nous serions tout simplement déçues de ne pas avoir essayé quoi que ce soit. Et puis, de toute manière, je ne me faisais pas d'illusions, nous serions arrêtées avant d'avoir fait le moindre pas en dehors de ce bâtiment, mais au moins il se sera passé quelque chose d'intéressant dans cette morn soirée. En retour, j'adressais un sourire à ma comparse. Décidément, nous nous étions bien trouvées. Sérieusement, je pense que si elle et moi vivions dans le même district, nous serions de grandes amies. Encore que, me connaissant, j'aurais été capable d'ignorer même jusqu'à sa présence. J'allais lui proposer le couloir adjacent, je n'avais vu aucun Pacificateur, et la plupart des invités seraient trop occupés pour nous prêter la moindre attention, quand les deux femmes sortirent en gloussant de la cabine. Par mesure de sécurité, je me stoppais dans ma phrase. Après quoi, elles se dirigèrent vers les lavabos, se refaisant une beauté devant le miroir, prenant un soin tout particulier à re-parfumer leur haleine senteur vomis. Je grimaçais en les regardant faire, trouvant leur attitude tout simplement écoeurante et révoltante. L'une d'entre elle, plutôt bien portante, il fallait l'avouer, tourna le regard vers nous, nous dévisageant de ses petits yeux porcins un moment. Elle donna un coup de coude à son amie, et toutes deux nous regardèrent en chuchotant à l'oreille de l'autre. Elles devaient trouver ça drôle, de voir deux adolescentes aux visages émaciés, et n'ayant que la peau sur les os. M'est avis que ça ne devait pas être souvent qu'elles voyaient des personnes aussi frêles que nous pouvions l'être. Je leur lançais un regard noir, et visiblement, cela suffit à leur faire peur, puisque la plus imposante se tut, et entraîna son amie hors de la salle d'eau en se plaignant de la mauvaise éducation des habitants des districts. Dire que je ne lui avais jeté qu'un regard froid et méprisant... Je levais les yeux au ciel, et secouais la tête en soupirant. « A droite en sortant d'ici, y a un couloir qui part je ne sais où. Je te parie qu'on peut y aller sans qu'aucun de ces guignols ne remarque notre passage. » dis-je alors à Genesis. Bon, je devais avouer que mon plan n'avait rien de super élaboré, mais au moins ça tuerait un peu la monotonie de cette soirée mortelle. Si ça se trouvait, on tomberait sur d'autres couloirs pour finalement déboucher dans un bureau, ou je ne savais quoi d'autre, mais j'étais persuadée que nous allions tout de même faire des découvertes intéressantes. Enfin, dans le pire des cas, on pourrait dire aux Pacificateurs que nous cherchions les toilettes. Ou un ami. Enfin peut m'importait. Et puis, le simple fait de savoir que j'allai attirer des ennuis au Capitole, aussi infimes soient-ils, me procurait une sensation presque jouissive. »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://icq-test.bb-fr.com
ash'
avatar
Admin

Messages : 759
Date d'inscription : 01/01/2012
Localisation : blablablablablabla

MessageSujet: Re: A girl can do what she wants to do ▬ GEN&KATE (abandonné)   Ven 4 Mai - 10:07


Je n'aimais pas du tout, mais alors là, vraiment pas me sentir observé de la sorte. À croire que j'étais un vrai phénomène de foire et que ces deux pimbêches du Capitole n'avait jamais vu personne en dehors des habitants de la capitale de Panem. Au fond, peut-être que c'était elle qui était à plaindre et non nous, pauvre habitants des districts pauvres de Panem. Bon, c'était plutôt difficile à croire, ici elle avait tout pour elle et quand je dis tous, c'est vraiment tous. Alors que nous, dans nos districts respectif, nous n'avions pas grand chose. Pas de quoi se vanter en fait, les habitants du Capitole ne devaient certainement rien avoir à nous envier. En fait, plus j'y pensais, plus je me disais que malgré nos pauvres biens matériels, nous avions bien quelque chose que tous ces riches Capitoliens n'avaient pas. La liberté de penser. C'était vrai après tout, nous, nous pensions librement, alors qu'ici ... Les gens étaient complètement achetés et aveuglés par le Capitole qui souhaitait avoir le plus de contrôle possible. Finalement, c'est le silence régnant de nouveau dans la pièce qui me fit revenir à la ''réalité''. La plus imposantes des deux demoiselles regarda Kathleen, presque effrayée, et se dépêcha d'emmener sa copine hors des toilettes. Bien, un soucis en moins ... Enfin, dans la mesure où ces deux arc-en-ciel ambulant pouvait être un soucis. « A droite en sortant d'ici, y a un couloir qui part je ne sais où. Je te parie qu'on peut y aller sans qu'aucun de ces guignols ne remarque notre passage. » Un sourire éclaira mon visage. Allez, enfin un peu d'action et je sentais que cela ne pouvait que me plaire. Eh puis après tout, risquions-nous vraiment quelque chose ? Nous étions bien les invités du président et je ne pensais pas que torturer les invités étaient un sport courant ... Quoique, je pouvais bien me tromper, mais quand même. Nous n'étions pas à l'intérieur de l'arène et les pacificateurs présents n'était pas avides de sang et ne se battait pas pour leur vie, si ? Bon, je n'étais pas certaine quant à la première affirmation, mais je n'avais aucun doute sur la deuxième. D'ailleurs, il semblait évident que si j'avais été dans l'arène, je n'aurais pas tenté une telle escapade. Je tenais beaucoup trop à ma vie pour ça.

« Bon, on y vas. C'est le moment idéal. » alors que j'avançais nonchalamment vers la porte des toilettes, je poussais celle-ci lentement de manière à voir si quelqu'un se trouvait assez proche pour remarquer notre pseudo-fuite. Me tournant lentement vers la brunette je lui souris tout en affirmant que la voie était libre. « Personne à l'horizon ! Allez, on se barre. » Alors que je me faufilais par la porte, suivis de Kate, nous nous dirigeâmes vers le couloir dont elle avait parlé. Au fond, il n'était pas bien difficile de l'apercevoir ... Il semblait nous appeler. Au fond, ce qui m'inquiétait le plus, c'était de tomber sur une brigade de pacificateurs pas content du tout ... Il y en avait des comme ça, qui arborait toujours une visage bête, sans expression et qui était prêt à nous sauter dessus à la moindre occasion. Alors que j'essayais de voir si quelqu'un nous suivais du regard, je fis mon entré dans le long couloir orné de milliers de décorations et je réussis même à en défoncé une. J'étais tellement concentré par ce que je faisais que je n'avais pas vu l'immense pot de fleur. Alors, évidement, je me dirigeai droit vers ce dernier, avant qu'il ne décide de se renverser sur le sol. Heureusement, rien ne s'en échappa ... Les fleurs était artificielles, évidement. Malheureusement, le vase n'avait pas manquer de faire tout un bouquant en touchant le sol. Je me tournai, désolé vers Kathleen. « Je pense qu'on va devoir filer plus vite que prévu ... » J'affichais un regard crispé, vraiment désolé d'avoir été aussi maladroite.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://icq-test.bb-fr.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A girl can do what she wants to do ▬ GEN&KATE (abandonné)   

Revenir en haut Aller en bas
 

A girl can do what she wants to do ▬ GEN&KATE (abandonné)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Version 12 : Purple girl
» Cheeky Girl
» VANILLA TWILIGHT ■ « a crazy girl »
» Sushi Girl
» Girl qui lave votre écran

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Two Steps From Hell :: Pré-Jeux-