blablabla
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quiconque sauve une vie sauve le monde entier [Kate] (abandonné)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ash'
avatar
Admin

Messages : 779
Date d'inscription : 01/01/2012
Localisation : blablablablablabla

MessageSujet: Quiconque sauve une vie sauve le monde entier [Kate] (abandonné)   Ven 4 Mai - 10:14


Quiconque sauve une vie sauve le monde entier


Sunday était entrain de s’entraîner au lancer de hache contre un arbre depuis le début de la journée. En réalité, même si elle avait un certain nombre d’arbres à couper, elle avait besoin d’arrêter quelques minutes son travail afin de réfléchir. Cette année, elle avait énormément de chances d’être élue comme tribut à cause de son nombre de participations élevé. Ainsi, les adultes avaient réduit son temps de travail histoire qu’elle s’entraîne si elle en avait besoin. Ravie de leur compréhension, elle avait accepté avec plaisir tout en promettant accomplir quand même une partie de son travail. Sunday ne cessait de lancer sa fameuse hache, toujours dans la même fente, histoire d’améliorer sa précision. En vérité, elle n’aurait pas pu exprimer correctement ce qu’elle ressentait. Une part d’elle était très excitée à l’idée de gagner ces jeux pour venger son père, mais, une autre partie d’elle avait atrocement peur de mourir et de quitter cette terre. Sunday relativisa tout en extirpant sa hache de l’écorce de l’arbre qui était déjà bien entamée. Même si elle avait beaucoup de chances d’être tirée au sort, cela n’était pas une fatalité et elle pourrait toujours y échapper. A chaque fois qu’elle pensait à ces jeux, elle repensait inévitablement à son père qu’elle n’avait jamais connu. Furieuse, elle lança sa hache avec violence et acheva ainsi l’arbre sur lequel elle s’entraînait depuis de longues minutes. La bucheronne était très précise à ce petit jeu ce qui lui donnerait un avantage certain pour son éventuelle participation aux jeux. Voyant que son jouet tombait, elle se décida enfin à le couper en morceaux histoire de pouvoir livrer ce bois au capitole. La jeune fille était tellement habille qu’elle taillait l’entièreté de l’arbre en moins d’une demi-heure. Son occupation avait eu l’air de la calmer étant donné qu’elle se dirigea vers un autre arbre, résignée à le couper sans faire d’histoires. Après plusieurs coups de hache, il tomba également sur le sol dans un énorme fracas. Pendant quelques secondes, elle sentit la terre trembler sous ses pieds mais ne s’en retourna pas tant elle en avait l’habitude. Elle avança doucement vers cet arbre dans l’attention de le tailler lorsqu’elle entendit des voix assez lointaines. Curieuse dans l’âme, Sunday se dirigea donc vers cette voix histoire de voir ce qui se passait.

La jeune fille courut le plus vite qu’elle put étant donné qu’elle avait l’impression que ce genre de voix n’était pas normale à cette période de la journée. C’était comme si son instinct lui soufflait que quelque chose clochait. Sunday courut donc et s’éloigna de plus en plus de son district. Soudain, elle déboucha de la forêt et aperçut une jeune femme, visiblement immobilisée, faire face à deux énormes pumas. Voyant que la jeune femme ne ripostait pas et qu’elle était entrain de risquer dangereusement sa vie, elle décida d’intervenir. Avec toute la force dont elle était capable, elle lança sa hache directement dans le dos du puma lui brisant ainsi la colonne vertébrale. L’animal toujours vivant regarda son compagnon mort et, comme s’il avait compris ce qui se passait, fixa ensuite Sunday. Alors que la jeune femme était prête à riposter avec le couteau qu’elle cachait dans sa botte, l’animal sembla croire que le combat était déjà perdu d’avance et s’éloigna rapidement. Fière d’elle-même, Sunday se dirigea vers la femme qu’elle venait juste de sauver. Visiblement, son pied était coincé sous une énorme pierre ce qui l’avait empêchée de se défendre. Le sourire aux lèvres, elle s’avança et se présenta. « Bonjour, je m’appelle Sunday » Quitte à avoir sauvé une femme, autant faire connaissance avec elle non ? Cependant, quelque chose lui disait que la jeune femme n’était pas d’humeur bavarde aujourd’hui. En effet, son regard noir en disait long. Ne se démontant pas, Sunday continua la conversation pensant sans doute que cela la radoucirait. « Saleté de bête ces pumas » dit-elle en passant une main derrière sa nuque. En vérité, elle ne comprenait pas pourquoi la jeune femme la regardait avec tant de haine dans les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://icq-test.bb-fr.com
ash'
avatar
Admin

Messages : 779
Date d'inscription : 01/01/2012
Localisation : blablablablablabla

MessageSujet: Re: Quiconque sauve une vie sauve le monde entier [Kate] (abandonné)   Ven 4 Mai - 10:14

« Histoire de changer, aujourd'hui serait jour de chasse. Du côté du district sept cette fois, ça faisait un moment que je n'avais pas braconné dans cette zone là. Pourtant je devais reconnaître qu'on pouvait y trouver du gibier de premier choix quand on savait où chercher. Sur la route, j'avais posé quelques pièges que je vérifierai dès mon retour chez moi. En attendant, je venais repérer les traces d'un cerf pas loin de l'âge adulte, à moins qu'il ne soit déjà grand mais anorexique. N'oublions pas qu'ici dans notre beau royaume de Panem, absolument tout le monde avait à pâtir de la faim et la malnutrition. Enfin, presque... Si on mettais de côté les gens du Capitole, et ceux des districts un, deux et quatre. Ça m’écœurais de savoir que pendant qu'eux se remplissaient la panse en ayant pas besoin de faire quoi que ce soit, nous autres étions obligés de nous battre, d'entrer dans l'illégalité pour ramener ne serait-ce qu'un morceau de viande à sa famille, et certains autres se mettaient même à mendier, ou à se vendre de telle ou telle façon. Et après ça, vous vous demandez encore pourquoi il y a eu cette révolte il y a presque soixante-quinze ans de ça ?
Bref. J'avais donc repéré les traces de ce cerf, et m'étais fixé comme objectif de l'avoir, ramener des belles pièces à vendre, et manger correctement pendant au moins trois jours d'affilés. La difficulté aujourd'hui, étant de chasser sans l'aide de mon compagnon à quatre pattes, qui avait été amoché par notre dernière sortie. Pour plus de sûreté, j'avais décidé de le laisser à la maison, histoire qu'il se repose un peu. J'étais impatiente rien qu'à la simple idée de ce que ma réussite impliquait. Seulement à trop vouloir parfois, on se brûle les ailes. En fait, j'étais tellement concentrée sur mon propre gibier, que je n'avais guère fait attention au fait que j'en sois devenu un à mon tour. Ce n'est que lorsque je fus à découvert qu'ils daignèrent se montrer enfin, à deux. Je grimaçais en me sentant complètement idiote. Comment est-ce que j'avais pu ne pas les remarquer ? Sérieusement ces bêtes étaient tout sauf discrètes en temps normal. Je jetais un regard furtif autour de moi, histoire de vérifier qu'il n'y en ai pas d'autres planqués dans les environs. A première vue, ce n'était pas le cas. Tant mieux pour moi vous me direz. Avec mon arbalète, je pouvais en abattre un facilement, et terminer le second au couteau, n'ayant certainement pas le temps de recharger mon arme. Sans faire de mouvements trop brusques, je levais mon arbalète, visait le plus proche, et appuyais sur la gâchette, m'attendant alors à ce que le carreau parte pour aller transpercer l'animal sauvage. Seulement, et pour une raison que j'ignorais rien ne se passa. « Merde ! » lâchais-je alors, un peu malgré moi il fallait l'avouer. Je les voyais se rapprocher dangereusement de moi, prêts à me bondir dessus. Je posais mon arbalète sans pour autant les lâcher du regard, puis sortais mon couteau. Alors que je m'attendais à ce qu'ils ne me sautent dessus, une hache sortie de nul part vint se ficher dans le dos d'une des bestioles, la tuant sur le coup, et faisant fuir l'autre. C'est alors qu'une jeune fille s'approcha, ayant presque l'air fière d'elle. Dans un froncement de sourcils, je la fixais un instant. C'était qui ça ? « Bonjour, je m’appelle Sunday » me dit-elle un sourire accroché aux lèvres. Je la toisais longuement, sourcils froncés, essayant de déterminer pourquoi elle avait agit de la sorte, alors que j'avais la situation sous contrôle. « Saleté de bête ces pumas » continua-t-elle l'air un peu décontenancée par mon attitude. Je serrais les dents, et lâchais alors séchement : « Merci mais je pouvais m'en sortir seule. » En temps normal, je lui aurai certainement été reconnaissante, mais là j'étais en colère contre ces stupides pumas qui venaient de ruiner une matinée de traque, et contre moi même pour ne pas les avoir remarqués plus tôt. Je regardais rageusement autour de moi, histoire de voir si mon cerf était toujours dans les parages, bien que ça soit plutôt improbable étant donné le boucan qu'il y avait eu. »

désolée pour le temps de réponse et la médiocrité de mon post mais je tenais vraiment à te répondre ce soir :cache:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://icq-test.bb-fr.com
ash'
avatar
Admin

Messages : 779
Date d'inscription : 01/01/2012
Localisation : blablablablablabla

MessageSujet: Re: Quiconque sauve une vie sauve le monde entier [Kate] (abandonné)   Ven 4 Mai - 10:14

Sunday pouvait remarquer sans peine que la jeune fille avait l’air furieuse, cependant, elle ne comprenait pas vraiment pourquoi. Histoire d’en savoir plus, elle resta plantée devant elle en attendant qu’elle parle. Cependant, la réponse ne fut pas celle qu’elle avait espéré. En effet, Sunday avait, peut-être un peu naïvement d’ailleurs, pensé que cette fille pourrait lui en être reconnaissante et qu’une amitié allait commencer entre elles, toutefois, vu sa réponse, c’était très peu probable. « Merci mais je pouvais m'en sortir seule. » Sunday perdit son sourire sur le champ. Pourquoi réagissait-elle de cette manière ? Elle ne la connaissait pas mais, pourtant, elle avait l’impression que c’était une femme indépendante qui n’avait besoin de l’aide de personne. Du moins, cela devait être ce qu’elle pensait car, aujourd’hui, elle avait eu besoin de l’aide de Sunday pour rester en vie. Reprenant son sourire sympathique, Sunday n’hésita pas à une seule seconde avant de répondre. « ça, je ne pense pas » Elle fit une pause histoire de mesurer son effet. En vérité, ses paroles n’étaient pas destinées à être méchantes, Sunday était juste une personne un peu maladroite. « A mon avis, si tu avais voulu les tuer, tu l’aurais fait depuis longtemps » Pour la brunette, il n’y avait aucune honte à avoir besoin de l’aide de quelqu’un, surtout par les temps qui courraient, cependant, la fille qui se trouvait devant elle semblait avoir une vision différente de la vie. En vérité, Sunday était plantée là ne sachant pas trop quoi dire pour détendre l’atmosphère. Elle ne comprenait pas comment il était possible d’avoir des disputes entre les districts. Avec tout ce qui se passait avec le capitole, mieux valait rester uni. Elle songea un moment à faire cette réflexion tout haut mais ce n’était peut-être pas le meilleur moment pour le faire. Voyant que la jeune femme regardait quelque chose au loin, sa curiosité la poussa à demander ce que c’était. « Qu’est-ce que tu cherches ? » dit-elle avec une bonne humeur presque indécente vu l’ambiance actuelle. Elle ne semblait pas comprendre que cette fille n’avait aucune envie de lui parler. Pire, elle se mit même à essayer de continuer la conversation.

D’un air toujours très sympathique, elle la regarda dans les yeux et lui sourit de nouveau. « Au fait, tu ne m’as pas dit comment tu t’appelais » Quitte à parler avec quelqu’un, autant savoir son nom, non ? Sunday trouvait cette situation amusante et voulait surtout voir comment la jeune femme qui se trouvait devant elle allait réagir. Ne se sentant pas gênée le moins du monde, elle resta devant elle avec la ferme intention de ne pas partir avant d’avoir appris à mieux la connaître. On aurait pu croire que Sunday était complètement stupide de faire ça, cependant, il fallait comprendre qu’elle n’avait jamais vraiment eu d’amies dans sa vie. Les seules qu’elle avait eu étaient parties. Que ce soit aux hunger games ou dans d’autres districts, le fait est qu’elles n’étaient plus là. Même Julian, son père de cœur, l’avait abandonnée histoire de mener une rébellion contre le capitole. Ainsi, les seuls instants qu’elle pouvait passer à sympathiser, elle en profitait à fond. Décidant de mettre ces quelques minutes de silence à profit, elle alla retirer sa hache du dos du puma et l’essuya avec les feuilles d’une plante qu’elle venait juste d’arracher. Le sourire aux lèvres, elle était fière d’avoir pu viser correctement et d’avoir pu planter à la perfection sa hache dans le dos de la bête. Une fois la lame plus ou moins propre, elle la planta sur le sol et s’appuya dessus. D’habitude, l’on disait souvent que les armes prolongeaient le bras de celui qui la portait, cependant, avec Sunday, l’on pourrait dire que sa hache était son bras tant elle la connaissait à la perfection. Certes, elle était lourde et parfois handicapante mais Sunday ne l’échangerait pour rien au monde. Toujours le sourire aux lèvres, elle reposa son regard sur la brunette en attendant sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://icq-test.bb-fr.com
ash'
avatar
Admin

Messages : 779
Date d'inscription : 01/01/2012
Localisation : blablablablablabla

MessageSujet: Re: Quiconque sauve une vie sauve le monde entier [Kate] (abandonné)   Ven 4 Mai - 10:14

« J'étais définitivement en colère contre le monde entier aujourd'hui, à cause des ces pumas de malheur, à cause de ce qu'ils m'avaient fait perdre, à cause de ce chien sauvage qui avait blessé Blackbeard la semaine dernière, et qui du coup l'avait empêché de m'accompagner à cette chasse. A croire que le monde entier s'était ligué contre moi dans le but de rendre ma vie encore plus difficile qu'elle ne l'était déjà. Comme si j'avais besoin de ça sérieusement. Personne ne me blâmera si je suis en colère, non ? « ça, je ne pense pas. » me répondit-elle. De quel droit elle se permettait-elle de dire une chose pareille ? Surtout dans un moment où j'étais aussi énervée. « Quoi ? » je demandais sèchement. Zeeen Kate, surtout ne pas s'énerver. « A mon avis, si tu avais voulu les tuer, tu l’aurais fait depuis longtemps. » je lâchais un soupir agacé, un peu malgré moi d'ailleurs. Mais était-ce de ma faute ? Cette fille débarquait, me 'sauvait' la vie alors que j'étais dans un mauvais jour. Je n'en tirais réellement aucune reconnaissance. Bon, en réalité, c'était mon orgueil qui en avait prit un sacré coup, et jamais je n'avouerai quoi que ce soit. A la rigueur, si ces pumas m'avaient foutus un coup, et que je m'étais retrouvée baignant dans mon propre sang, je n'aurai pas dit. Mais là, vraiment... Enfin merde quoi ! D'accord, ils m'avaient encerclés, d'accord ils m'auraient certainement eue, mais justement. Je me considérais comme une combattante, alors les combats gagnés sans effort -comme ici quoi- je disais non merci. On ne triomphe pas sans cicatrices. Bon okay, je voulais bien l'admettre (mais pas tout haut) c'était une philosophie de merde. Mais à part là, jamais personne n'entendrait ce que j'avais à dire. « Ils m'ont un peu prise au dépourvu, mais je m'en sortais très bien. » Un peu vrai. Beaucoup même. La plupart du temps, Blackbeard se chargeait de tenir les bêtes sauvages à distance, ou alors il me prévenait en grognant, aboyant ou en faisant un truc de chien. Du coup, j'avais pris la sale habitude de trop me reposer sur lui pour ce genre de choses, et j'avais pour ainsi dire perdu le réflexe de surveiller mes arrières en permanence. C'était pourtant la première chose que m'avais enseigné mon défunt père. L'oeil aux aguets, je cherchais toujours cette maudite proie. « Qu’est-ce que tu cherches ? » me demanda la fille d'un air presque innocent. Je ne devrai pas lui en vouloir, mais pourtant c'était le cas. Qu'il était dur d'être moi. Vraiment, c'était parfois insupportable de devoir en vouloir aux gens, pour rien au final. Car oui, j'avais tendance à m'emporter pour rien la plupart du temps, pour le plus grand damne de mes victimes. « Le cerf que... Que ces imbéciles de pumas ont fait fuir ! » pourquoi avait-il fallut que ces enflures de pumas ne choisissent précisément ce jour, cet endroit, cette proie ? J'étais définitivement maudite. Peu importe le fait que je ne sois pas croyante pour un sous, parfois, croire en ces choses qui n'existaient pas, ça aidait. Surtout quand on était d'aussi peu de bonne fois que moi. « Au fait, tu ne m’as pas dit comment tu t’appelais. » Mais pourquoi elle tenait tant à connaître mon nom ? C'est pas comme si elle et moi allions devenir les meilleures amies du monde, qu'on allait braver les interdits pour pouvoir se revoir, ou qu'on allait se confier nos moindre secrets. « Ah ouais ? » demandais-je presque exaspérée. La pauvre quand même, elle me sauvait la vie, se montrait gentille, et moi tout ce que je faisais, c'était l'envoyer bouler. Tout ça parce que j'étais trop fière pour accepter l'aide des autres. Bon, je pouvais toujours tenter de faire un effort, mais ça risquait d'être dur dans l'immédiat. « Kathleen. J'm'appelle Kathleen. Et je viens du neuf. » voilà qui était déjà mieux. Rien qu'à l'intonation de ma voix, je sentais que je faisais des progrès. Allez, je suis sûre que je peux faire mieux que ça. « Ca t'arrive souvent de lancer des haches comme ça ? » demandais-je soudain curieuse. J'étais quand même impressionnée par son tir, il fallait l'avouer, mais je le garderai bien pour moi ça. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://icq-test.bb-fr.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quiconque sauve une vie sauve le monde entier [Kate] (abandonné)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Quiconque sauve une vie sauve le monde entier [Kate] (abandonné)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Worl&YOU Appels et SMS gratuits et illimités depuis le monde entier.
» Une injustice commise quelque part est une menace pour la justice dans le monde entier. ~
» B&You plus fort que l'Eurotarif: Divise par trois le prix de l'internet.
» J'explorerai le monde entier !
» Pénélope Durand, Sourit au monde entier :D

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Two Steps From Hell :: Pré-Jeux-